Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 05:45

peinture-aborigene-australie.jpg

Disponible en Librairie -  Livre  "La peinture aborigène"
Nouvelles Editions Scala. Collection : Sentiers d’art

 

Disponible en librairie ou en ligne en cliquant ici

ISBN : 978 2 35988 073 1
format 16,5 x 20,5 cm
broché, 128 pages, 90 illustrations
Prix public : 15,50 € 

Les auteurs
Stéphane Jacob, dirige la galerie « Arts d’Australie • Stéphane Jacob ». Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Pierre Grundmann, journaliste et écrivain franco-australien. Il a été le correspondant de Libération en Australie, et a publié de nombreux ouvrages, notamment Australie (Autrement), Surfeuses Paradise (Hachette Littérature) et Australie Évasion (Hachette).

Maïa Ponsonnet, ethnologue et linguiste, spécialiste des dialectes Dalabon et Kriol. Elle a notamment publié Les Nouveaux Chants du kangourou (Autrement, 2008) et L’État du Monde, Australie (La Découverte ; en collaboration avec Pierre Grundmann).

 

Communiqué de presse

En Australie, à partir des années 1970, grâce à l’apparition de la toile comme support, sont apparues des peintures incroyablement novatrices, inclassables, les chefs-d’oeuvre des artistes du désert. Le monde découvrit de minuscules localités, perdues dans l’immensité du bush : Papunya, Utopia, Yuendumu… Et des artistes étonnants, de vieux cow-boys, des femmes de 80 ans, qui peignaient des oeuvres exceptionnelles, sans jamais avoir reçu la moindre formation aux techniques plastiques occidentales. Ils s’étaient appropriés de nouveaux matériaux, comme la peinture acrylique, et avaient créé un style immédiatement reconnaissable.
Devant nos yeux, dans les déserts et les savanes du continent le plus éloigné de l’Europe, est né un mouvement artistique majeur. Un art qui n’existe nulle part ailleurs. La peinture du désert ne correspond en rien aux codes et aux canons de l’art étiqueté « primitif » ou « premier ». Elle évoque les recherches formalistes de l’avant-garde occidentale, l’art concret, l’action painting, l’expressionnisme abstrait, l’art optique, l’art brut ou la fi guration libre.
Pourquoi ces constellations de points, ces explosions de couleurs psychédéliques, ces structures venues d’un autre univers, d’un autre temps nous parlent-elles ? Pourquoi les rêveurs du désert et de la savane nous procurentils de telles émotions ? Qui sont ces artistes singuliers, visionnaires et énigmatiques ? Nul besoin, a priori, de démarche scientifi que. Ce qui nous touche d’abord, nous, amateurs d’art occidentaux, c’est la liberté, la créativité des artistes, la beauté formelle de leurs oeuvres, leur virtuosité. Nous sommes éblouis par la fantastique invention de cette peinture, cet art en mouvement, qui sans cesse avance, se perd dans des chemins inattendus, explore des dimensions plastiques d’une immense variété.
Mais pour mieux apprécier ces oeuvres, des clés, alors, sont nécessaires. Tout comme les écorces de la Terre d’Arnhem, l’art si novateur du désert est profondément ancré dans des pratiques culturelles millénaires. Ces représentations abstraites racontent elles aussi des histoires, des mythes, et expriment des messages ancestraux.
Les peintres réinterprètent des motifs très anciens, tracés depuis toujours sur les rochers, dans le sable, et pour décorer les torses et les épaules des danseurs, lors des cérémonies. Dans le désert, comme dans les savanes, la peinture est un rituel, convoqué pour témoigner du sens de l’univers. Les artistes ne reproduisent pas le visible, mais rendent visible l’invisible.

Longtemps réservé aux musées d’art premier et aux galeries ethnographiques, l’art aborigène est en train d’en sortir. Aujourd’hui, on commence à voir ces oeuvres dans les musées d’art, dans les grandes manifestations d’art contemporain internationales, et chez les collectionneurs privés. La reconnaissance est en marche. Nous comprenons que la peinture aborigène n’est pas un « art tribal », ethnographique, mais bel et bien un art universel. Que les auteurs de ces peintures sont des artistes, des créateurs contemporains.
Cet ouvrage ne se veut pas exhaustif, il n’a aucune vocation encyclopédique, il ne dit pas une vérité. Il se consacre à la peinture. Les oeuvres et les artistes présentés sont le choix des auteurs. Ce livre est conçu comme un guide, un parcours à la découverte de cet art émergent, multiforme et sans cesse surprenant.

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:44

Une société canadienne vient de découvrir un gisement d'uranium à Wellington Range, en Terre d'Arnhem, dans le nord de l'Australie. Le problème, c'est que cette région regorge de peinture pariétales vieilles de plusieurs milliers d'années et qu'elles pourraient être mises en péril par l'exploitation de cette mine.

 

Pour plus d'informations, lisez ici le très bon article en anglais du Guardian à ce sujet.

 

Capture-d-ecran-2013-03-08-a-12.45.48.png

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 09:24

signature.jpg

Stéphane Jacob et Pierre Grundmann viendrons signer à la librairie de Voyageurs du Monde "La peinture aborigène" (Nouvelles Editions Scala), un ouvrage qu'ils ont co-écrit avec Maia Ponsonnet.

 

voyageurs_du_monde.jpg

Jeudi 28 février 2013, de 17h à 19h

55 rue Sainte-Anne, 75002 Paris

Renseignements auprès de Baptiste Gros : 01 42 86 17 37 • bgros@vdm.com

 

Plus d'infos sur ce livre (communiqué de presse, bio des auteurs, etc.), cliquer ici

Lire l'interview de Pierre Grundmann dans Géo.

Acheter le livre en ligne

 

 

peinture-aborigene-australie

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 19:15

Retrouvez ici l'article du Monde qui explique comment un Aborigène d'Australie, Jeffrey Lee, a réussi à faire respecter ses droits face à Areva qui devait exploiter une mine d'uranium sur son territoire sacré - celui du Serpent Arc-en-Ciel - situé dans le Parc National de Kakadu, non loin de Darwin dans le Territoire du Nord.

 

A ce sujet, on peut citer un extrait du texte de Maia Ponsonnet tiré du livre "La peinture aborigène" qu'elle a co-écrit  : "Le territoire a une importance capitale pour tous les groupes australiens, car il est beaucoup plus que le support environnemental nécessaire à la survie : le territoire incarne l’identité de chaque groupe et même de chaque individu, à travers les événements mythiques dont il porte la trace. En effet, dans de nombreuses mythologies australiennes, le monde et tout ce qui le compose ont vu le jour à une époque mythique pendant laquelle les ancêtres des hommes d’aujourd’hui, qui vivaient alors sous forme animale, ont parcouru le continent, parfois sur des centaines et des centaines de kilomètres.
Au fil de leurs pérégrinations et de leurs aventures, ils ont constitué le paysage. Tel rocher représente un animal tué par le héros ancestral, tel trou d’eau a la forme courbe du jet du boomerang qui l’a fait émerger du sol. Cette ère d’une ancienneté inconcevable est ce que l’on appelle parfois le dreamtime ou dreaming (en français : Temps du rêve)." p.20, "La peinture aborigène" édité par les Nouvelles Editions Scala. Vous pourrez retrouver entre-autres dans ce livre la passionnante histoire de la réapropriation de leurs territoires sacrés par certains Aborigènes.

 

Retrouvez ici toutes les oeuvres de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob.

 

Kakadu.jpg
Parc National de Kakadu

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 10:33

Lisez ici le bel hommage rendu à Colin Laverty par le collectionneur Bertrand Estrangin sur son blog "Sur les pas d'une collection".

 

Un très beau livre, "Beyond Sacred", portant sur la collection exceptionnelle de Colin et Elizabeth Laverty a été publié en 2008, plus d'info ici.

beyond-sacred.jpg

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 10:27

Le magazine Géo a interviewé Pierre Grundmann en septembre 2012 à l'occasion de la sortie de "La peinture aborigène" aux Nouvelles Editions Scala. Cet ouvrage qui donne les clefs aux novices comme aux amateurs sur les origines et l'évolution de la peinture aborigène australienne jusqu'à nos jours a été co-écrit avec Stéphane Jacob, Maia Ponsonnet et Pierre Grundmann.

Retrouvez cet interview ici.

 

Pour plus d'informations sur le livre "La peinture aborigène" (articles, communqiué de presse, présentation des auteurs, etc.), c'est ici.

 

 

peinture-aborigene-australie

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 09:00

Retrouvez sur l'excellent blog de Bertrand Estrangin les minutes de la conférences de Stéphane Jacob - expert en art aborigène - qui s'est tenue à Bruxelles le 26 janvier 2013 et portait sur la place de l'art aborigène dans les musées européens.

Cliquez ici pour lire cet article.

 

 

stephane-jacob-expert-art-aborigene.jpg

L'expert en art aborigène Stéphane Jacob (à gauche) présente une toile de l'artiste aborigène Abie Loy Kemarre. A droite, sculpture Bagu.

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 10:58

Le 13 décembre 2012 a été organisée une table ronde, "Collectionner les Arts Premiers", par l'excellente association Détours des Mondes. Animée par Martine Pinard et Christian Couturier, cette table-ronde réunissait des collectionneurs qui nous ont fait partager leur passion.

Si elle réunissait beaucoup de collectionneurs d'art africain, deux collectionneurs d'art aborigène étaient présents : Jean-Jacque de Dardel (ambassadeur de Suisse en France) et Bertrand Estrangin qui est l'auteur d'un excellent blog dédié à l'art aborigène.

 

Vous pouvez visionner l'ensemble de la conférence qui est composée de 15 vidéos qui se succèdent, voici la première vidéo :

 

 

Pour voir les autres vidéo, allez sur la page youtube de Détours des Mondes en cliquant ici.

 

Enfin, voici ci-dessous les vidéos des interventions de Jean-Jacques de Dardel et Bertrand Estrangin, deux collectionneurs passionnés d'art aborigène. Comment choisir une oeuvre d'art aborigène ? La signification du temps du Rêve "re-présenté" a-t-elle une valeur qui préside au choix ? Accordez vous plus d'importance aux audaces esthétiques ? Jean-Jacques de Dardel et Bertrand Estrangin apportent leurs points de vue sur ce sujet..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 14:14

logo-parismatch.pngStéphane Jacob*, spécialiste de l’art aborigène et auteur avec Pierre Grundmann et Maïa Ponsonnet de « La peinture aborigène » (éd. Scala), explique le rôle primordial de l’art dans la civilisation aborigène.


Retrouvez l'intégralité de l'interview sur le site de Paris Match en cliquant ici.

 

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 11:18

    du mardi 22 au jeudi 24 janvier 2013
    14h30 -19h00 le 22
    9h30-18h00 les 23 et 24
    Musée du quai Branly, salle de cinéma
    langue : anglais

Les données ethnographiques sur les Aborigènes australiens mises en circulation à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle ont considérablement influencé les études anthropologiques sur les mythes, les rites, la parenté, l'art et l’économie des sociétés de chasseurs-cueilleurs. En dépit d'importants changements politiques survenus à partir des années 1960, à la suite des campagnes menées par les Aborigènes afin de faire reconnaître leurs droits, notamment fonciers, de leur visibilité croissante sur les scènes nationales et internationales, et de leur capacité à s'ajuster de façon créative aux ingérences qu'ils subissent de la part des gouvernements et d'autres instances extérieures, la majorité des travaux produits en Europe par les anthropologues non-australianistes se fondent encore sur une tradition intellectuelle héritée du passé.

En revanche, en Australie, le climat politique particulièrement chargé concernant les Aborigènes a conduit à des remises en question quant à la façon de pratiquer l'anthropologie. On exige des chercheurs, d'une part, qu'ils négocient la place et le rôle qu'ils ont à jouer en fonction de problématiques politiques, économiques et sociales contradictoires et changeant au fil du temps et, d'autre part, qu'ils se conforment aux standards éthiques édictés par leurs institutions qui, de leur côté, évaluent la recherche en termes de « bénéfices » attendus pour les populations étudiées.

Enfin, pour de nombreux anthropologues australiens travaillant avec les Aborigènes, dont les données sont susceptibles d'être utilisées par de grands groupes industriels ou requises par les tribunaux, la ligne de partage entre anthropologies impliquée et appliquée est problématique et soulève, en dernier ressort, la question de la responsabilité scientifique. De nombreux anthropologues européens ont contribué à ces débats en Australie et en dehors, en s'engageant dans de longues recherches de terrain avec différents groupes aborigènes.

Ce colloque qui réunira, pour la première fois en France, une trentaine de spécialistes australiens, européens et américains, explorera de manière approfondie les soubassements théoriques et empiriques de l’anthropologie aborigène contemporaine. L'articulation problématique entre activisme culturel aborigène et réflexivité anthropologique, héritage scientifique et recherche actuelle, traditions ethnologiques australiennes et recherche européenne, et l’influence des politiques de la recherche sur la production du savoir anthropologique seront examinées à travers cinq panels exprimant la diversité des travaux contemporains concernant l'Australie aborigène.

 

Pour plus d'informations sur ce colloque majeur où vous pourrez écouter les plus grands spécialistes internationaux, aller sur la page dédiée du site du musée du quai Branly (vous trouverez les informations en milieu de page)

 

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • : Stéphane Jacob, diplômé de l'Ecole du Louvre, spécialiste de l'art australien contemporain, Expert C.N.E.S. en art aborigène, a créé en 1996 la galerie Arts d'Australie · Stephane Jacob en France à Paris dans le XVIIe arrondissement.Expert en art aborigène.Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.)Membre du Comité Professionnel des Galeries d'ArtSignataire de la Charte d’éthique australienne Indigenous Art Code / www.artsdaustralie.com
  • Contact

Recherche

Liens