Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 09:46

Voici un diaporama qui vous permettra de découvrir les peintures fascinantes de Wentja Napaltjarri, artiste-peintre aborigène du désert central australien.

Retrouvez les oeuvres de Wentja sur notre site Internet.

Les éditions Arts d'Australie • Stéphane Jacob ont publié un très bel ouvrage sur l'oeuvre de Wentja, vous pourrez retrouver ce livre en ligne en cliquant ici.

Repost 0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 12:23

Merci à Yassine El Azzaz pour son commentaire élogieux quant à la nouvelle participation de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob à Art Elysées 2014, stand 115A.

"Reconnu comme l’une des références en Europe en matière d’art aborigène australien, le stand de Stéphane Jacob est l’un des piliers du salon. " Pour lire l'intégralité de l'article sur le site d'Arts Hebdo Medias cliquez ici.

Pour voir l'oeuvre de l'artiste aborigène Ningura Napurrula à laquelle fait référence Yassine El Azzaz, cliquez ici.

Pour voir toutes les peintures aborigènes de notre collection, c'est ici.

Un article sur le stand de Stéphane Jacob dédié à l'art aborigène à Art Elysées 2014
Ningura NAPURRULA, "Untitled", Acrylique sur toile, 183 x 153 cm, 2007

Ningura NAPURRULA, "Untitled", Acrylique sur toile, 183 x 153 cm, 2007

Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 09:37
Acrylique sur contreplaqué des début de l'art aborigène contemporain
Acrylique sur contreplaqué des début de l'art aborigène contemporain

Une oeuvre nous entraîne aux sources de l'art aborigène contemporain

C’est dans la petite communauté de Papunya, au coeur du désert central australien, que l’art aborigène contemporain est né au début des années dix-neuf-cent-soixante-dix. Ce sont des hommes comme Old Walter Tjampitjinpa qui, par leur travail, ont rendu célèbres les codes graphiques minimalistes immédiatement reconnaissables des peuples aborigènes du désert.
En effet, en 1971, un nouvel instituteur nommé Geoffrey Bardon fut envoyé à Papunya. Ayant remarqué que les Aborigènes dessinaient des motifs sur le sable, il apprit des anciens que ces symboles étaient liés à des légendes et récits pluri-millénaires. Intrigué, il encouragea alors les aînés à transposer leurs légendes sur des supports pérennes. Après de longs pourparlers, ceux-ci acceptèrent de le faire, d’abord sur le mur de l’école de Papunya, puis peu à peu sur d’autres supports comme des planches de contre-plaqué, des panneaux de métal, des carreaux de céramique récupérés sur les chantiers de construction et enfin de la toile.

Plus que de l’art, il s’agit d’un véritable manifeste politique de la part d’hommes dont la culture avait été jusque là dénigrée. Leur style unique allié à un vocabulaire graphique jusqu’alors inconnu du grand public a donné naissance à une véritable révolution artistique qui a ouvert la voie à une reconnaissance de la culture et du peuple aborigène australien.

Cette oeuvre rare fait partie de ces premières peintures réalisées sur des plaques de contreplaqué dont certaines ont été exposées au musée du quai Branly dans le cadre de l’exposition «Aux sources de la peinture aborigène» en 2012-2013.

Ce panneau a pour sujet la légende associée aux trous d’eau sacrés de Kalipiny, dans le désert central. On retrouve dans celle-ci les règles stylistiques et les canons du mouvement artistique naissant : tout d’abord le choix de l’abstraction pour ne pas représenter trop précisément des éléments connus seuls des initiés, l’usage de pointillés, mais aussi de cercles concentriques symbolisant les sites de rassemblement où ont lieu les cérémonies religieuses ; enfin, la représentation dite «satellitaire» des lieux sacrés. En effet, le site est vu comme du ciel, les lignes ondulées symbolisant le cheminement souterrain de l’eau d’un point d’eau à un autre ; les signes en forme de flèche représentent quant à eux les traces de pattes laissées par des émeus sur le sable.

Tous ces éléments font de cette peinture de qualité muséale une oeuvre exceptionnelle.

Voir cette oeuvre sur le site de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, expert en art aborigène.

Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 13:04

Comme chaque année, Stéphane Jacob présentera une sélection d'oeuvre aborigènes exceptionnelles (peintures, sculpures, oeuvres sur papier, etc.) dans le cadre du Parcours des mondes 2014 où plus de 60 galeries d'art premier de premier plan se réunissent dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Encore une fois, la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob investira les murs de la galerie Seine 51.
Stéphane Jacob présentera au public des peintures d’artistes aborigènes majeurs provenant notamment de la collection Ben Clark. Les collectionneurs et les amateurs pourront ainsi découvrir des œuvres phares d’artistes aborigènes du désert dont Eubena Nampitjin, Tjumpo Tjapanangka, Abie Loy Kemarre, Kathleen Petyarre, Ningura Napurrula ou encore Yala Yala Gibbs Tjungurrayi, un des artistes pionniers du mouvement de l’art aborigène contemporain né à Papunya.

Les visiteurs pourront également découvrir pour la première fois en France les sculptures monumentales « Mokuy » de Nawurapu Wunungmurra, de la communauté d’Yirrkala.

Parcours des Mondes 2014 à St-Germain-des-Prés, Paris

Galerie Seine 51 / 51 rue de Seine / 75006 Paris

Vernissage mardi 9 septembre 2014 de 15h à 21h (entrée libre)
Ouverture du mercredi 10 au dimanche 14 septembre 2014 de 11h à 20h

L'art aborigène présent au Parcours des Mondes à la galerie Seine 51, 9-14 septembre 2014
L'art aborigène présent au Parcours des Mondes à la galerie Seine 51, 9-14 septembre 2014
Repost 0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 15:32

Pierre Grundamnn, écrivain voyageur et journaliste franco-australien, vient d'écrire un texte superbe sur l'art aborigène pour la revue Orbs.

Orbs, l'autre Planète est une revue de référence, abondamment illustrée et sans publicité. Reliant fictions, enquêtes, poèmes et grands reportages, dans l'esprit humaniste et ré-enchanté de la fameuse revue Planète, lancée par Louis Pauwels et Jacques Bergier au début des années 1960.

Recherches d’avant-garde, arts sublimes, traditions modernes, littératures d’ailleurs, conscience augmentée... La revue Orbs donne la parole à des prix Nobel, des universitaires, des économistes, des artistes, des psychologues, des physiciens, des pionniers animés par d’autres souffles, visibles et invisibles.

Pierre Grundamnn a écrit avec Stéphane Jacob et Maia Ponsonnet La peinture aborigène (nouvelles éditions Scala) en 2012 à l'occasion de l'exposition-évènement "Aux sources de la peinture aborigène" dédiée à l'école de Papunya au musée du Quai Branly. Dans cet article intitulé "Passeurs de rêves", l'écrivain retrace sa rencontre avec l'art aborigène, ses artistes et les gardiens des lieux sacrés qu'il a visités. Ce témoignage est illustré par des œuvres de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob.

Orbs, l'autre Planète #2 (juin 2014), De la transformation. 192 pages. 25 €. Imprimé en France, avec des encres végétales, sur du papier issu de forêts gérées durablement. Orbs est publié par Le Capital Humain Editions. Diffusion : Vilo / Daudin. Sommaire complet, Librairies et Vente en ligne : www.orbs.fr

Vous voulez voir des peintures d’artistes aborigènes.

"Passeurs de Rêves : histoires de l'art aborigène" : un article de Pierre Grundmann paru dans la revue Orbs
Repost 0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 12:42

Dans le cadre des Flâneries d'Art Contemporain en jardin aixois, les 14 et 15 juin 2014, la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob présente une sélection d'oeuvres australiennes - aborigènes et occidentales - parmi lesquelles cette oeuvre de Cynthia Wheeler NAKAMARRA.

Le samedi de 14h à 20h / le dimanche de 11h à 19h

Aix-en-Provence

Entrée gratuite

+ d'info

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Cynthia Wheeler NAKAMARRA, "Yurrampi Jukurrpa - Rêve de la Fourmi à Miel", Acrylique sur toile, 107 x 91 cm, 2013

Cynthia Wheeler NAKAMARRA, "Yurrampi Jukurrpa - Rêve de la Fourmi à Miel", Acrylique sur toile, 107 x 91 cm, 2013

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans peinture aborigène australie aix-en-provence
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 09:46
Une oeuvre de l'artiste aborigène Morris Gibson TJAPALTJARRI, Papunya

Vous pouvez voir cette oeuvre avec des détails sur notre site Internet en cliquant ici.

Pour retrouver toutes les peintures de Morris Gibson TJAPALTJARRI, cliquez ici.

Enfin, vous pourrez retrouver toutes les informations et même télécharger la plaquette que les Editions Arts d'Australie • Stéphane Jacob ont publiés en 2014 sur Morris Gibson TJAPALTJARRI en cliquant ici.

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 09:29

Peintre majeure du mouvement de l'art aborigène contemporain et de la communauté de Papunya, Ningura Napurrula est l’une des artistes aborigènes choisis pour décorer les plafonds du musée du quai Branly. On peut voir son plafond zébré au 1er étage du bâtiment donnant sur la rue de l’Université.

Comme d’autres Aborigènes regroupés de force à Papunya, l'artiste peintre aborigène Ningura Napurrula a pu par la suite s’installer à 100 km de là, à Kintore (350 habitants), sur son territoire ancestral.

Ningura Napurrula privilégie des motifs simples et clairs, inspirés de la peinture corporelle, qu’elle traite avec une palette limitée, noir, rouge, ocre et blanc. Ici, elle décrit une femme ancestrale accouchant d’un point d’eau mythologique. On sera très sensible à la grande force graphique et vibratoire du travail de Ningura Napurrula.

Vous pouvez voir cette oeuvre avec des détails sur notre site Internet en cliquant ici.

Pour retrouver toutes les peintures de Ningura Napurrula, cliquez ici.

Enfin, vous pourrez retrouver toutes les informations et même télécharger le catalogue monographique que les Editions Arts d'Australie • Stéphane Jacob ont publiés en 2014 sur Ningura Napurrula en cliquant ici.
Une peinture de l'artiste aborigène Ningura Napurrula (c.1938-2013), Papunya
Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 13:53

Les éditions Arts d'Australie • Stéphane Jacob publient un catalogue monographique des oeuvres de la peintre aborigène Ningura Napurrula intitulé : "Ningura Napurrula : Peindre pour nourrir le Rêve".

Ningura Napurrula, décédée en 2013, était une artiste hors du commun qui occupe une place exceptionnelle parmi les grands peintres aborigènes contemporains. Admirée par un large public, elle est activement collectionnée par les institutions publiques et les collectionneurs privés aussi bien en Australie que dans le reste du monde. En 2003, à la demande du musée du quai Branly construit par Jean Nouvel, Ningura conçut pour les plafonds et les murs du premier étage du bâtiment de la rue de l’Université une composition monumentale inspirée de l’une de ses oeuvres.
Ningura a créé un style qui fait autorité, n’hésitant pas à peindre sur des toiles aux dimensions monumentales. C’était une artiste au talent rare, qui apporta une contribution unique à l’art aborigène australien dans le contexte d’une tradition culturelle à laquelle elle était liée par des liens personnels forts.
Elle participa à plus de cent soixante expositions. La National and Torres Strait Islander Art Award, The Alice Prize, organismes prestigieux, l’ont sélectionnée et exposée. New York, Paris, Lyon, Londres, Turin, Washington, Singapour et Berlin ont montré ses oeuvres, lui permettant d’acquérir une réputation internationale.
Pour plus d'informations sur ce catalogue, cliquez ici.

Pour voir les oeuvres de Ningura Napurrula qui viennent exclusivement du centre d'art de Papunya Tula Artists Pty. Ltd., cliquez ici.

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Ningura Napurrula : Peindre pour nourrir le Rêve

Ningura Napurrula : Peindre pour nourrir le Rêve

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 09:31

Stéphane Jacob membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.) et du Comité Professionnel des Galeries d’Art présentera sur le stand A2 à l'occasion de sa nouvelle participation à Art Paris Art Fair deux artistes aborigènes de la scène contemporaine australienne : Ningura Napurrula et son fils Morris Gibson Tjapaltjarri, deux peintres aborigènes de la communauté de Papunya à laquelle le musée du quai Branly A rendu hommage récemment.

Ningura Napurrula, décédée en 2013, était une artiste hors du commun qui occupe une place exceptionnelle parmi les grands peintres aborigènes contemporains. Admirée par un large public, elle est activement collectionnée par les institutions publiques et les collectionneurs privés aussi bien en Australie que dans le reste du monde. En 2003, à la demande du musée du quai Branly construit par Jean Nouvel, Ningura conçut pour les plafonds et les murs du premier étage du bâtiment de la rue de l’Université une composition monumentale inspirée de l’une de ses oeuvres.
Elle participa à plus de cent soixante expositions. La National and Torres Strait Islander Art Award, The Alice Prize, organismes prestigieux, l’ont sélectionnée et exposée.

New York, Paris, Lyon, Londres, Turin, Washington, Singapour et Berlin ont montré ses oeuvres, lui permettant d’acquérir une réputation internationale.

Morris Gibson Tjapaltjarri est le fils de Ningura, il s’est imposé comme l’un des artistes les plus importants de la deuxième génération des hommes peintres de Papunya - au coeur de l’Australie. Son héritage artistique il le doit aussi au génie de Yala Yala Gibbs Tjungurrayi, son père, l’un des fondateurs du mouvement de l’art aborigène contemporain. C’est en se laissant happer par la vibration qui jaillit de ses toiles que l’on prend conscience de la richesse spirituelle se trouvant au coeur de l’oeuvre de cet artiste.

27 - 30 MARS 2014
GRAND PALAIS, AVENUE WINSTON CHURCHILL, 75008 PARIS
Stand A2

+ d'info

Art Paris Art Fair 2014

Art Paris Art Fair 2014

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • : Stéphane Jacob, diplômé de l'Ecole du Louvre, spécialiste de l'art australien contemporain, Expert C.N.E.S. en art aborigène, a créé en 1996 la galerie Arts d'Australie · Stephane Jacob en France à Paris dans le XVIIe arrondissement.Expert en art aborigène.Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.)Membre du Comité Professionnel des Galeries d'ArtSignataire de la Charte d’éthique australienne Indigenous Art Code / www.artsdaustralie.com
  • Contact

Recherche

Liens