Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 15:42
Casoar
© Casoar

🇫🇷

Découvrez l'article de Marion Bertin & Garance Nyssen, membres de l'Association Casoar, qui nous parle de l'exposition Gapu Guḻarri Yothu Yindi au musée du quai Branly-Jacques Chirac et de leur travail en Terre d'Arnhem.

🇬🇧

Read the article written by Marion Bertin & Garance Nyssen, members of the Casoar Association, which tells us about the Gapu Guḻarri Yothu Yindi exhibition at the Quai Branly-Jacques Chirac museum and their collaboration in Arnhem Lands.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2021 2 13 /04 /avril /2021 15:21
esprit fantôme
Marcus Diljamara Pascoe, Warraburnburn, Bois et pigments naturels, 163 x 10 x 9 cm, 2020

Cette sculpture de l'artiste aborigène Marcus Diljamara Pascoe est la représentation d’un “Warraburnburn” ou “esprit fantôme” auquel les habitants du centre de la Terre d’Arnhem croient.

Ces esprits ont de nombreux traits communs avec les humains : comme eux, ils sortent en famille pour aller chercher de la nourriture hors de leur campement. Les esprits mâles pêchent alors que leurs femmes s’occupent de la cueillette.

Toutefois, les Warraburnburn sont nettement plus grands que les humains et sont dotés de pouvoirs surnaturels.

Ce sont ces esprits que les danseurs incarnent lors du dernier acte d’une cérémonie funéraire. Cette danse a alors valeur d’adieu final fait au défunt par sa famille.

Les artistes peignent toujours le corps des Warraburnburn en blanc, une des caractéristiques qui les différencient des esprits Mimih, autres esprits de la région.

Voir d'autres sculptures Warraburnburn

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 12:00
Nouvelle édition - les jeudis de l'art aborigène

Nouvelle édition - les jeudis de l'art aborigène

En 2021, la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob vous propose un nouveau RDV virtuel!


Les " JEUDIS DE L'ART ABORIGENE ", c'est une conférence en ligne gratuite, consacrée à l'art aborigène d'Australie, chaque premier jeudi du mois !


Ces visioconférences animées par Stéphane Jacob-Langevin sont des formats thématiques, suivis d'un temps d’échange. L'occasion de s'évader dans le Temps mythique du rêve et d'apprivoiser les oeuvres d'artistes aborigènes et insulaires du détroit de Torres.

LE PROGRAMME :

Jeudi 04 Février 2021 - Voyage au Temps du Rêve

12 h - 13 h : Introduction à l’art aborigène (1 heure)
18 h - 19 h : Introduction à l’art aborigène (1 heure)

Jeudi 4 Mars 2021 - Cartographier le Monde : la Peinture du Désert


12 h - 13 h : La peinture du Désert (1 heure)
18 h - 19 h : La peinture du Désert (1 heure)

Jeudi 01 Avril 2021 - L’Abstraction lyrique d’Abie Loy Kemarre


12 h - 12 h 30 : Abie Loy Kemarre (30 min)
18 h - 18 h 30 : Abie Loy Kemarre (30 min)

Jeudi 06 Mai 2021 - Dennis Nona & la Gravure du Détroit de Torres (Visioconférence reportée)


12 h  - 12 h 30 : Dennis Nona (30 min)
18 h  - 18 h 30 : Dennis Nona (30 min)

Jeudi 03 Juin 2021 - Les Ghostnets & la Protection des Océans (Visioconférence annulée)

12 h - 12 h 30 : Les Ghostnets (30 min)
18 h - 18 h 30 : Les Ghostnets (30 min)

Jeudi 01 Juillet 2021 - Les Esprits de la Terre d'Arnhem (Visioconférence annulée)

12 h - 12 h 30 : Les sculptures Mimihs et les écorces (30 min)
18 h - 18 h 30 : Les sculptures Mimihs et les écorces (30 min)

Inscrivez-vous dès maintenant, en précisant le jour et l’horaire* de la conférence à laquelle vous souhaitez participer : sj@artsdaustralie.com

*Pour permettre au plus grand nombre de suivre ce cycle de visioconférences, nous organisons la même conférence à deux horaires de la journée. Nous vous demanderons donc de choisir un créneau horaire par date.

Merci de noter qu'aucun enregistrement ou replay de ces visioconférences ne seront disponibles.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2020 4 08 /10 /octobre /2020 09:15
peinture rupestre aborigène
(c) Paul Taçon

Nous vous avons parlé cette semaine de la découverte en Terre d'Arnhem par des archéologues australiens, parmi lesquels Paul Taçon, de 572 peintures rupestres exceptionnelles réalisées pour certaines il y'a plus de 9000 ans de cela. Grâce à Connaissances des Arts, découvrez de nouvelles photographies de ces peintures ainsi qu'un bel article d'Iseult Cahen-Patron sur le sujet.

Lire l'article

Où trouver des oeuvres de Terre d'Arnhem ?

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2020 1 05 /10 /octobre /2020 15:04
Vidéo à voir sur le site Géo

Des archéologues australiens, parmi lesquels Paul Taçon, ont découvert dans la partie nord ouest de la Terre d'Arnhem 572 nouvelles peintures rupestres sur plus de 80 sites. Certaines d'entre elles ont plus de 9000 ans. Ce qui rend cette découverte d'autant plus impressionnante c'est qu'elles ont été peintes dans un style jusqu'alors inconnu des historiens.

Découvrez-en plus sur cette découverte passionnante en lisant l'article de Géo ici

Partager cet article
Repost0
10 juin 2020 3 10 /06 /juin /2020 14:15
Samson Bonson, "Esprit Mimih", Bois et pigments naturels, 152 x 6 x 6.5 cm, 2019

Né en 1968, Samson Bonson est un des membres les plus éminents de la communauté de Maningrida, à 300 kms à l’est de Darwin et au centre de la Terre d’Arnhem.  Les esprits Mimih - son sujet de prédilection - sont des êtres du Temps mythique du Rêve qui inventèrent la peinture en se représentant eux-mêmes sur les parois des cavernes côtières où ils habitaient en compagnie de leurs animaux familiers comme le serpent-python. Ils léguèrent aussi aux hommes l’art de la musique et du chant pour que ceux-ci puissent les célébrer lors de cérémonies sacrées dont ils avaient institué les divers rites.

Pour les Aborigènes de Terre d'Arnhem Centrale, les esprits Mimih se caractérisent par leur extrême minceur, signe de leur vélocité : ce sont en effet des divinités des airs et leurs membres sont à ce point fragiles qu’un souffle un peu trop violent pourrait, dit-on, les briser. C’est pour cela qu’ils ne sortent de leurs repaires souterrains que lors des jours et des nuits sans vent.

Samson recouvre ses sculptures en bois de pigments naturels puis les agrémente de milliers de pointillés qui évoquent les peintures cérémonielles dont les Aborigènes de sa région se couvrent le corps afin de célébrer les esprits Mimih ; enfin, ces points dessinent les traits de l’esprit Mimih à la manière d’un masque rituel.

Des oeuvres de Samson Bonson font partie des collections du British Museum à Londres.

Où trouver des sculptures Mimih ?

Partager cet article
Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 14:31
Paul Nabulumo NAMARINJMAK, "Ngalyod"

Né en Terre d'Arnhem centrale (côte septentrionale de l’Australie), Paul Nabulumo Namarinjmko appartient à l'importante communauté artistique de Maningrida. Ce comptoir commercial fondé en 1949 devint progressivement un centre de production d’objets (tapis, paniers) en fibres végétales et, en 1963, les Aborigènes (ou Yolngu comme ils s’appellent eux-mêmes – le mot signifie "Hommes" en dialecte de la région) qui y vivaient se constituèrent en coopérative pour proposer, outre ces objets, les sculptures et les peintures sur écorces qui ont fait la notoriété actuelle de cette communauté.

Celle-ci regroupe aujourd’hui près de 300 artistes qui tirent leur inspiration de la tradition religieuse de cette région peuplée de Grands Ancêtres : divers « esprits » - bénéfiques ou menaçants - tels le Maam, les Mimi ou la sirène Yawkyawk, des animaux (par exemple le Kangourou ou le Python arc-en-ciel) ou encore des plantes totémiques (comme l'igname aux nourrissants tubercules).


Dans cette grande peinture sur écorce, l'artiste a choisi de représenter Ngalyod le serpent python dont on trouve les images peintes et gravées sur la paroi des grottes et des rochers sacrés de la Terre d'Arnhem. Cet animal qui sert de totem à de nombreux clans  dont celui du peintre est aussi appelé, sous sa forme féminine, Yingama – la Mère originelle. Sous les deux formes cependant, il incarne une figure archaïque du créateur suprême et son apparence ne se limite pas à celle d'un serpent : il peut prendre aussi l'apparence d'un crocodile. L'artiste l'a peint avec à côté de sa tête, des fleurs de lotus qui symbolisent la fertilité d'un monde où l'eau occupe une place importante.

La légende dit que le serpent primordial avale des hommes pour les régurgiter sous la forme d'éléments du paysage. A ce titre, il est non seulement vénérable mais aussi terrifiant et il convient de l'amadouer par des cérémonies au cours desquelles on peignait de telles images sur écorces. Ces images servaient aussi de support à l'initiation car elles étaient en partie ou en totalité ornées des motifs qu'on voit ici sur le corps de l'animal. Appelés rarrk, ces dessins essentiellement constitués de croisillons constituaient à l'origine un code graphique recelant les secrets du Temps du Rêve. Dans des œuvres d'art comme celles-ci, les rarrk ont gardé leur dimension religieuse et ils sacralisent les représentations qu'ils ornent.

Retrouvez cette oeuvre sur le site de la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob, expert en art aborigène

Où trouver des oeuvres aborigènes ?

Ngalyod serpent arc-en-ciel (détail)

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • : Stéphane Jacob, diplômé de l'Ecole du Louvre, spécialiste de l'art australien contemporain, expert C.N.E.S. en art aborigène, a créé en 1996 la galerie Arts d'Australie · Stephane Jacob en France à Paris dans le XVIIe arrondissement. Expert en art aborigène. Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.) - Membre du Comité Professionnel des Galeries d'Art - Officier honoraire de l’Ordre d’Australie Retrouvez-nous sur www.artsdaustralie.com
  • Contact

Recherche

Liens