Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 09:14

Stéphane Jacob a été interviewé par France O dans leur reportage "Art contemporain : quelle cote pour l’art aborigène ?".

 

Visionnez le reportage en cliquant ici.

 

Capture-d-ecran-2013-11-04-a-13.59.46.png

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 08:59

Art Elysées 2013
du 24 au 28 octobre 2013 

Stand A 113 (pavillons côté place Concorde)

 

Artistes présentés à cette nouvelle édition : Abie Loy Kemarre, Kathleen Petyarre, les sculptures de Maningrida, Wentja Napaltjarri, Ronnie Tjampitjinpa, Ann Thomson, sculptures "Bagu" des artistes de la communauté de Girringun, etc.

 

Lieu :

Pavillons sur l’avenue des Champs-Élysées Paris 8ème
de la place Clemenceau à la place de la Concorde

 

aller sur le site du salon

 

peinture-aborigene-Raymond-Maxwell-TJAMPITJINPA.jpg

Raymond Maxwell TJAMPITJINPA

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 08:00

Nous aurons le plaisir de vous accueillir à l’occasion de la nouvelle édition du
Parcours des Mondes 2013

à la galerie Seine 51 (51 rue de Seine - 75006 Paris).


Pour prolonger le plaisir de la découverte, devenez amis du musée du quai Branly
soutenez l’enrichissement et la restauration des collections et profitez d’avantages exceptionnels tout au long de l’année :
amis-musee-quai-branly-art-aborigene.jpg
• Accès prioritaire et permanent aux collections et aux expositions
• Visite privée des collections permanentes et des expositions temporaires
• Découverte en avant première des collections permanentes et des expositions temporaires
• Voyages en France et à l’étranger
• Rencontres avec des conservateurs et des collectionneurs
• Accès privilégié aux coulisses du musée : muséothèque, atelier de restauration, salle de recherche, cabinet des fonds précieux

Contact : amisdumusee@quaibranly.fr

tribal-magazine.jpg

En adhérant à la société des amis du musée du quai Branly, vous bénéficierez gracieusement d’un an d’abonnement au magazine Tribal Art, la revue trimestrielle entièrement dédiée aux arts premiers.

 

 

Pour plus d’informations, visitez les sites dédiés suivants :

Les Amis du musée du quai Branly

Tribal Art - art tribal - magazine - art africain - océanie - asie – amériques

 

 

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 09:56

Logo-Telematin-France-2.jpg

Vous n'avez pas pu voir la chronique de Télématin consacrée à l'art aborigène....

Retrouvez la vidéo sur le site pluzz.francetv.fr en cliquant ici.

 

 

Ne râtez pas le reportage qu'a tourné dans les murs de la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob l'équipe de Télématin, l'émission  de William Leymergie. Le reportage et la séquence sont présentées par la charmante chroniqueuse Mélanie Griffon ...

 

Diffusé sur France 2 le  samedi 7 septembre 2013 à 9h15.

 

Vous pourrez y voir une interview de Stéphane Jacob qui parlera de sa passion : l'art aborigène.

 

 

ningura-napurrula.jpg

Ningura Napurrula, "Sans titre", acrylique sur toile, 153 x 122 cm, 2007, Kintore-Papunya

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 22:00

Voici le palmares du prestigieux prix d'art aborigène remis à Darwin

chaque année à la mi-août.

 

JENNI KEMARRE MARTINIELLO AND MAVIS NGALLAMETTA

AMONG THE 2013 NATSIAA WINNERS

 

 nat-w1-copie-1.jpg

(c) Jenni Kemarre Martiniello, Golden Brown Reeds Fish Trap, hot blown glass and canes, 108 x 29 x 21cm. Courtesy: the artist and the Museum and Art Gallery of the Northern Territory

 

Portfolio a decouvrir sur le site du journal The Age

 

14 August 2013 | The main winner and category winners of the 30th Telstra National Aboriginal and Torres Strait Islander Art Awards (NATSIAAs) have been announced.

Renowned glass artist Jenni Kemarre Martiniello has been awarded the main $40,000 Telstra Award for her hot blown glass work Golden Brown Reeds Fish Trap, pictured above. She states that her artistic practice aims to pay tribute to traditional Aboriginal weaving practices through the contemporary medium of glass and to combine the two aesthetics. Her winning work has been called the standout of the exhibition.

 

nat-w2-copie-1.jpg

(c) Mavis Ngallametta, Yalgumunken #3, ochre, charcoal and acrylic on linen, 200cm x 98cm. Courtesy: the artist, Martin Browne Contemporary, Sydney and the Museum and Art Gallery of the Northern Territory

Mavis Ngallametta has been awarded the $4,000 painting award for Yalgumunken #3, shown above. It shows country where she digs yellow clay from across a river bed and swamp.

nat-w3-copie-1.jpg

(c) Raymond Zada, Sorry, video. Courtesy: the artist and the Museum and Art Gallery of the Northern Territory

 

Another category award went to Raymond Zada. His video work Sorry combines excerpts from two landmark speeches by Australian prime ministers - Paul Keating's 1993 Redfern address and Kevin Rudd's apology. It was awarded the $4,000 new media award.

The other award categories, all worth $4,000, are for three-dimensional works, bark painting and for works on paper.

There were 77 shortlisted finalists in the 2013 Telstra NATSIAAs The judging panel for this year comprised renowned Indigenous artist Destiny Deacon; curator of Indigenous art at the Queensland Art Gallery/Gallery of Modern Art, Bruce McLean; and the director of the Museum and Art Gallery of the Northern Territory, Pierre Arpin. The 2013 NATSIAA exhibition will run until 10 November at the Museum and Art Gallery of the Northern Territory in Darwin.

Alexandra Djurichkovic
source : www.artcollector.net.au

 


Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 15:16

Cette semaine le NAIDOC (National Aboriginies and Islanders Day Observance Committee) fête jusqu'au 14 juillet le cinquantième anniversaire des pétitions sur écorce de Yirrkala.

 

En 1963, les Yolngus de Yirrkala envoyèrent deux pétitions sur écorce (voir photographies ci-dessous) au parlement australien, dans le but de faire valoir leurs droits fonciers contre des exploitants miniers. Les textes étaient en anglais et en gumatj, une langue yolngu. Il étaient encadrés par des motifs des moitiés Dhuwa et Yirritja. Ces droits ne furent pas reconnus immédiatement, mais les pétitions furent les premiers documents traditionnels reconnus par le Parlement du Commonwealth et facilitèrent le début de la prise de conscience des droits natifs ("native title") des Aborigènes par l'Australie blanche.

 

Si pour les Aborigènes l’art a toujours eu une dimension religieuse, ces pétitions  lui ont donné une dimension politique. La peinture est ainsi devenu une arme culturelle d’affirmation identitaire à destination de l’Australie blanche et de l’Australie noire : « Black is beautiful », « Keep the culture strong », autant de slogans qui clament dès lors la force d’un peuple. L’art étant un médium à l’impact universel, il a accéléré la prise de conscience, en Australie, de la puissance de la culture aborigène.



petition-bark-painting-yirrkala-1963.jpg
"Pétition sur écorce de Yirrkala", Parliament House, Canberra; images courtesy National Archives of Australia, Canberra

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 08:25

Vous pouvez lire en ligne un article paru dans le Figaro du 20 juin 2013 où  Stéphane Jacob - expert en art aborigène - est intérrogé concernant les oeuvres du Musée d'Art Aborigène Contemporain d'Utrecht (AAMU) proposées à la vente par Castor & Hara le 22 juin 2013 à l'Hôtel Drouot, Paris.

Lire l'article en ligne sur le site du figaro.fr

 

le-figaro-art-aborigene-stephane-jacob-drouot-musee-utrecht.png

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 05:50
 Vos loyers sont déductibles fiscalement (et socialement pour les personnes morales en nom propre) dans le cadre de l'aménagement et de la décoration d'espaces professionnels sous la forme de charges d'exploitation. L'option d'achat peut être levée par vous, vos collaborateurs ou le comité d'entreprise au terme du contrat (24 à 60 mois selon le montant de l'investissement).


PARTENAIRES DE LA GALERIE ARTS D'AUSTRALIE • STEPHANE JACOB :


en savoir +

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 05:45

peinture-aborigene-australie.jpg

Disponible en Librairie -  Livre  "La peinture aborigène"
Nouvelles Editions Scala. Collection : Sentiers d’art

 

Disponible en librairie ou en ligne en cliquant ici

ISBN : 978 2 35988 073 1
format 16,5 x 20,5 cm
broché, 128 pages, 90 illustrations
Prix public : 15,50 € 

Les auteurs
Stéphane Jacob, dirige la galerie « Arts d’Australie • Stéphane Jacob ». Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Pierre Grundmann, journaliste et écrivain franco-australien. Il a été le correspondant de Libération en Australie, et a publié de nombreux ouvrages, notamment Australie (Autrement), Surfeuses Paradise (Hachette Littérature) et Australie Évasion (Hachette).

Maïa Ponsonnet, ethnologue et linguiste, spécialiste des dialectes Dalabon et Kriol. Elle a notamment publié Les Nouveaux Chants du kangourou (Autrement, 2008) et L’État du Monde, Australie (La Découverte ; en collaboration avec Pierre Grundmann).

 

Communiqué de presse

En Australie, à partir des années 1970, grâce à l’apparition de la toile comme support, sont apparues des peintures incroyablement novatrices, inclassables, les chefs-d’oeuvre des artistes du désert. Le monde découvrit de minuscules localités, perdues dans l’immensité du bush : Papunya, Utopia, Yuendumu… Et des artistes étonnants, de vieux cow-boys, des femmes de 80 ans, qui peignaient des oeuvres exceptionnelles, sans jamais avoir reçu la moindre formation aux techniques plastiques occidentales. Ils s’étaient appropriés de nouveaux matériaux, comme la peinture acrylique, et avaient créé un style immédiatement reconnaissable.
Devant nos yeux, dans les déserts et les savanes du continent le plus éloigné de l’Europe, est né un mouvement artistique majeur. Un art qui n’existe nulle part ailleurs. La peinture du désert ne correspond en rien aux codes et aux canons de l’art étiqueté « primitif » ou « premier ». Elle évoque les recherches formalistes de l’avant-garde occidentale, l’art concret, l’action painting, l’expressionnisme abstrait, l’art optique, l’art brut ou la fi guration libre.
Pourquoi ces constellations de points, ces explosions de couleurs psychédéliques, ces structures venues d’un autre univers, d’un autre temps nous parlent-elles ? Pourquoi les rêveurs du désert et de la savane nous procurentils de telles émotions ? Qui sont ces artistes singuliers, visionnaires et énigmatiques ? Nul besoin, a priori, de démarche scientifi que. Ce qui nous touche d’abord, nous, amateurs d’art occidentaux, c’est la liberté, la créativité des artistes, la beauté formelle de leurs oeuvres, leur virtuosité. Nous sommes éblouis par la fantastique invention de cette peinture, cet art en mouvement, qui sans cesse avance, se perd dans des chemins inattendus, explore des dimensions plastiques d’une immense variété.
Mais pour mieux apprécier ces oeuvres, des clés, alors, sont nécessaires. Tout comme les écorces de la Terre d’Arnhem, l’art si novateur du désert est profondément ancré dans des pratiques culturelles millénaires. Ces représentations abstraites racontent elles aussi des histoires, des mythes, et expriment des messages ancestraux.
Les peintres réinterprètent des motifs très anciens, tracés depuis toujours sur les rochers, dans le sable, et pour décorer les torses et les épaules des danseurs, lors des cérémonies. Dans le désert, comme dans les savanes, la peinture est un rituel, convoqué pour témoigner du sens de l’univers. Les artistes ne reproduisent pas le visible, mais rendent visible l’invisible.

Longtemps réservé aux musées d’art premier et aux galeries ethnographiques, l’art aborigène est en train d’en sortir. Aujourd’hui, on commence à voir ces oeuvres dans les musées d’art, dans les grandes manifestations d’art contemporain internationales, et chez les collectionneurs privés. La reconnaissance est en marche. Nous comprenons que la peinture aborigène n’est pas un « art tribal », ethnographique, mais bel et bien un art universel. Que les auteurs de ces peintures sont des artistes, des créateurs contemporains.
Cet ouvrage ne se veut pas exhaustif, il n’a aucune vocation encyclopédique, il ne dit pas une vérité. Il se consacre à la peinture. Les oeuvres et les artistes présentés sont le choix des auteurs. Ce livre est conçu comme un guide, un parcours à la découverte de cet art émergent, multiforme et sans cesse surprenant.

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:44

Une société canadienne vient de découvrir un gisement d'uranium à Wellington Range, en Terre d'Arnhem, dans le nord de l'Australie. Le problème, c'est que cette région regorge de peinture pariétales vieilles de plusieurs milliers d'années et qu'elles pourraient être mises en péril par l'exploitation de cette mine.

 

Pour plus d'informations, lisez ici le très bon article en anglais du Guardian à ce sujet.

 

Capture-d-ecran-2013-03-08-a-12.45.48.png

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • : Stéphane Jacob, diplômé de l'Ecole du Louvre, spécialiste de l'art australien contemporain, Expert C.N.E.S. en art aborigène, a créé en 1996 la galerie Arts d'Australie · Stephane Jacob en France à Paris dans le XVIIe arrondissement.Expert en art aborigène.Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.)Membre du Comité Professionnel des Galeries d'ArtSignataire de la Charte d’éthique australienne Indigenous Art Code / www.artsdaustralie.com
  • Contact

Recherche

Liens