Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 07:52

Membre de la communauté artistique de Kintore, Ningura Napurrula est originaire du Désert de Gibson et s’est fixée  à Papunya avec d'autres membres de l'ethnie pintupi chassés de leurs territoires ancestraux par la politique gouvernementale de déplacement des populations aborigènes et regroupés dans des réserves du  grand désert central.
Dans cette œuvre, les motifs cérémoniels que sont cercles concentriques et lignes proposent une vision satellitaire du site de Wirrulnga, un point d’eau logé au cœur d’un affleurement rocheux à l’est de la communauté aborigène de Kiwirrkura.
La légende rapporte que ce site fut jadis créé par un groupe de femmes qui y établirent leur campement avant de continuer leur route vers le lac Mac Kay.
En le mettant en scène, l’artiste justifie d’ailleurs l’appellation d’«art des pistes et des routes» donné à la peinture du désert.

Lors du séjour des ces femmes dans ce lieu, l’une d’elle accoucha et c’est de cet accouchement que naquit le site lui-même : c’est aussi à ce moment que Ningura Napurrula  nous fait assister, les formes étirées rouges striées de blanc représentent en effet la parturiente ancestrale, tandis que les trois cercles concentriques semblent mettre en scène la naissance même du point d’eau.
Lors des cérémonies commémorant cet événement, les femmes se couvrent le corps de motifs rituels dont l’artiste s’est inspirée pour réaliser cette toile, le fond noir de la toile renvoyant à la peau même des initiées célébrant leur culte.

 C’est ce mélange des temporalités (passé mythique et présent), des espaces (surface du corps vs site rocheux), des référents (rochers, peintures corporelles et sur sol, symboles féminins), qui donne à l’œuvre l’impression d’énergie, de profondeur et de mystère qui s’en dégage.

 

Cette oeuvre sera présentée à la Galerie Seine 51 (51, rue de Seine - 75006 Paris) du 11 au 15 septembre 2013 dans le cadre du Parcours des Mondes.

 

ningura-napurrula-aborigene-papunya-copie-1.jpg

Ningura Napurrula, "Sans titre", acrylique sur toile, 153 x 122 cm, 2007

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Artistes
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 08:56

Dans le cadre du "Parcours des Mondes" 2013 qui se tiendra comme chaque année à St-Germain-des-Prés

La galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob organise deux rencontres exceptionnelles avec Alick Tipoti, artiste insulaire du détroit de Torres

les samedi 14 et dimanche 15 septembre 2013 à 15h00

Les oeuvres d’Alick Tipoti font partie des collections du British Museum de Londres, du musée des Confluences de Lyon, du Centre Culturel Tjibaou à Nouméa, de la Kluge Ruhe Aboriginal Art Collection aux Etats-Unis et de nombreux musées australiens.

Lieu :

Galerie Seine 51 - 51, rue de Seine - Paris 6ème

entrée libre

 

Voici une des oeuvres qui sera présentée à cette occasion :

alick-tipoti-parcours-des-mondes-aborigene.jpg

Alick Tipoti, "Zugubal", linogravure, éd.17/35, 101 x 220 cm, 2006

 

Et voici un détail de cette estampe fascinante :

alick-titpoti-aborigene-parcours-des-mondes.jpg

 

Pour plus de détails sur cette estampe (photos, texte explicatif), cliquez ici

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Expositions
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 15:16

Cette semaine le NAIDOC (National Aboriginies and Islanders Day Observance Committee) fête jusqu'au 14 juillet le cinquantième anniversaire des pétitions sur écorce de Yirrkala.

 

En 1963, les Yolngus de Yirrkala envoyèrent deux pétitions sur écorce (voir photographies ci-dessous) au parlement australien, dans le but de faire valoir leurs droits fonciers contre des exploitants miniers. Les textes étaient en anglais et en gumatj, une langue yolngu. Il étaient encadrés par des motifs des moitiés Dhuwa et Yirritja. Ces droits ne furent pas reconnus immédiatement, mais les pétitions furent les premiers documents traditionnels reconnus par le Parlement du Commonwealth et facilitèrent le début de la prise de conscience des droits natifs ("native title") des Aborigènes par l'Australie blanche.

 

Si pour les Aborigènes l’art a toujours eu une dimension religieuse, ces pétitions  lui ont donné une dimension politique. La peinture est ainsi devenu une arme culturelle d’affirmation identitaire à destination de l’Australie blanche et de l’Australie noire : « Black is beautiful », « Keep the culture strong », autant de slogans qui clament dès lors la force d’un peuple. L’art étant un médium à l’impact universel, il a accéléré la prise de conscience, en Australie, de la puissance de la culture aborigène.



petition-bark-painting-yirrkala-1963.jpg
"Pétition sur écorce de Yirrkala", Parliament House, Canberra; images courtesy National Archives of Australia, Canberra

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 08:29

Voici un très bon article en anglais écrit par l'historienne de l'art australienne Christine Nicholls sur la carrière artistique de Dorothy Napangardi qu'elle connaissait bien. Cette artiste aborigène exraordinnaire est décédée il y a peu dans un accident tragique, nous laissant tous sans voix.

Retrouvez l'article dans son intégralité sur le site du Sydney Morning Herald.

 

Relire l'article que nous avions consacré récemment à Dorothy Napangardi.

 

 

Dorothy-NAPANGARDI_Salt-on-Mina-Mina_141405898.jpg

Dorothy Napangardi, "Salt on Mina Mina", acrylique sur toile, 244 x 168 cm, 2007, collection musée des Confluences, Lyon

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Artistes
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 09:28

Comme chaque années, Stéphane Jacob présentera une sélection d'oeuvre aborigènes exceptionnelles (peintures, sculpures, oeuvres sur papier, etc.) dans le cadre du Parcours des mondes 2013 où 60 galeries d'art premier de premier plan se réunissent dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Cette 12ème édition sera une nouvelle occasion pour les amateurs ou les novices de découvrir des oeuvres de qualité muséale.

 

La galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob - seule galerie représentant des artistes aborigènes au Parcours des Mondes -  investira de nouveau cette année les murs de la galerie Seine 51, au 51 rue de Seine, Paris 6ème.

 

Vous pourrez découvrir sa nouvelle exposition, ouverte à tous du 10 au 15 septembre 2013, et apprécier entre autres une toile récente d'Abie Loy Kemarre, de la série des "Bush Leaf - Optic".

 

abie-loy-kemarre-parcours-mondes-peinture-aborigene.jpg

Abie Loy Kemarre, "Bush Leaf - Optic" (détail), acrylique sur toile, 122 x 122 cm, 2013

 

 

Retrouvez les photographies de l'édition précédente en cliquant ici.

 

L'art aborigène au Parcours des mondes 2013

Du 10 au 15 septembre 2013

Tous les jours de 11h à 20h

Galerie Seine 51, au 51 rue de Seine, Paris 6ème

Entrée libre

www.parcours-des-mondes.com

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Expositions
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 08:25

Vous pouvez lire en ligne un article paru dans le Figaro du 20 juin 2013 où  Stéphane Jacob - expert en art aborigène - est intérrogé concernant les oeuvres du Musée d'Art Aborigène Contemporain d'Utrecht (AAMU) proposées à la vente par Castor & Hara le 22 juin 2013 à l'Hôtel Drouot, Paris.

Lire l'article en ligne sur le site du figaro.fr

 

le-figaro-art-aborigene-stephane-jacob-drouot-musee-utrecht.png

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Art
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 15:05

Stéphane Jacob rejoint l'équipe d'experts spécialistes du site expertissim.com

 

Visitez son profil sur le site expertissim.com

 

expertissim-art-aborigene.jpg

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Presse
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 10:04

Voici l'extrait d'une vidéo très intéressante réalisée par Stéphane Bergouhnioux et Jean-Marie Nizan sur "Le Rêve du Barramundi", l'oeuvre monumentale de Lena Nyadbi qui vient d'être dévoilée au public sur le quai de la médiathèque du musée du quai Branly. Stéphane Martin - président du musée du quai Branly - y explique la technique qui a été employée pour apposer cette oeuvre sur le toit.

Voir l'extrait de la vidéo sur le site medici.tv

 

lena-nyadbi-toit-musee-quai-branly.jpg

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Artistes
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 09:16

GIJA MANAMBARRAM JIMERRAWOON / LES ANCIENS DE LA LOI DEPUIS TOUJOURS
GIJA SENIOR LAW PEOPLE FOREVER. Une exposition à l'ambassade d'Australie à Paris, jusqu'au 30 ocotobre 2013

 

Rusty_Peters-Warmun.jpeg

Rusty Peters

 

 

Le Warmun Art Centre est l’une des institutions culturelles les plus importantes d’Australie-Occidentale.
Le mouvement artistique Warmun vit le jour à la fin des années 1970 grâce aux pionniers que furent les artistes Rover Thomas, Queenie McKenzie, George Mung Mung, Hector Jandany et Paddy Jaminji.
Créé en 1998 par d’influents artistes gija, le Warmun Art Centre appartient aux artistes Warmun, et est également une société aborigène à but non lucratif, garantissant que la totalité des recettes tirées de la vente des œuvres soient reversée aux artistes Warmun et à la Communauté Warmun au sens large. Le Warmun Art Centre présente les travaux de certains des principaux artistes contemporains australiens, notamment : Rusty Peters, Patrick Mung Mung, Lena Nyadbi, Shirley Purdie, Churchill Cann, Freddie Timms, Phyllis Thomas, Peggy Patrick, Rammey Ramsey, Mabel Juli, Gordon Barney, Betty Carrington, Tommy Carroll, et parraine une longue liste de jeunes et nouveaux artistes.
Les artistes Warmun sont connus dans le monde entier pour leurs peintures d’ocre et de pigments naturels sur toile, partie intégrante de l’expression culturelle de la terre, source d’identité pour le peuple gija. Aussi le travail des artistes Warmun est-il une partie indissociable, continue, de la culture et du pays gija, célébrant leur importance en exprimant à la fois le Ngarrangarni (le Rêve), partie intégrante de toute forme de vie, et une vision large et contemporaine d’une expression, d’un enseignement, et d’un apprentissage interculturels et mondiaux doubles.
Le Warmun Art Centre entame un nouveau chapitre passionnant. En plus du studio de peinture et de la galerie d’art contemporain, déjà bien établis, nous développons une archive culturelle vivante et de nouveaux programmes novateurs dans le domaine de la pratique artistique au travers des médias numériques multiplateformes, avec le lancement à la fois de MediaLab@Warmun Art Center, et d’un partenariat révolutionnaire de formation et d’éducation interculturelles avec l’Université de Melbourne.
Le pays gija recouvre une zone relativement large à l’est des Kimberley, région d’Australie-Occidentale absolument spectaculaire. Le Warmun Art Centre se trouve dans la Communauté Warmun, et à proximité du célèbre parc national Purnululu (ou chaîne des Bungle Bungle).  Les visiteurs sont les bienvenus.

Artistes : Lena Nyadbi, Rusty Peters, Shirley Purdie, Freddie Timms, Mabel Juli, Churchill Cann, Phyllis Thomas, Rammey Ramsey


Ambassade d’Australie, Paris
4 rue Jean Rey, 75015 Paris
du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00
7 juin – 30 octobre 2013

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Expositions
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 08:22

C'est une bien triste nouvelle que nous avons apprise hier : Dorothy Napangardi est décédée ce weekend dans un accident de voiture près d'Alice Springs.

Dorothy NAPANGARDI était une artiste phare dont les œuvres sont régulièrement exposées en Australie, aux Etats-Unis et en Europe. Considérée comme étant l'une des artistes majeures du mouvement de l'art aborigène contemporain, ses œuvres sont très appréciées dans le monde entier par les collectionneurs et les conservateurs. L'ensemble de son œuvre lui a d'ailleurs valu de multiples récompenses, notamment le premier prix du prestigieux “Telstra National Aboriginal and Torres Strait Islander Art Award" en Australie en 2001. On peut trouver les oeuvres de Dorothy au Musée des Confluences (Lyon - Mécénat de la société Métropole Gestion), à la National Gallery of Australia (Canberra), à la National Gallery of Victoria (Melbourne),au Linden Museum (Stuttgart), à la Kelton Foundation (Santa Monica, Etats-Unis), dans la collection Vroom (Amsterdam), etc. Elle fut, avec Kathleen Petyarre, l’une des premières artistes aborigènes de l’histoire à laquelle le prestigieux Musée d’Art Contemporain de Sydney consacra une grande exposition personnelle.

Dorothy était née et avait passé son enfance dans la région de Mina Mina, dans le Désert de Tanami, à l’Ouest de Yuendumu. Elle y vécut une vie nomade avec sa famille, se nourrissant de baies sauvages et s’abreuvant dans les marécages et trous d’eau très nombreux dans la région après la saison des pluies. Elle fut initiée à cette époque par son grand-père qui lui enseigna les histoires liées à son clan, comme le « Rêve Femmes-bâton à fouir ».

 

Dorothy Napangardi  quitta Yuendumu pour rejoindre Alice Springs en 1987. C’est à cette date qu’elle commença à peindre, utilisant des couleurs vibrantes pour représenter les prunes puis les bananes sauvages qui poussent en abondance sur sa terre natale. Son style était alors semi naturaliste et très coloré ; les œuvres de cette période ont mis en place un style solide qui préfigure les œuvres de sa maturité : elle y exprime déjà son habileté à déployer un motif d’ensemble sur la toile, lui insufflant un mouvement qui permet à l’œil du spectateur d’appréhender l’intégralité du tableau plutôt que de se focaliser sur un point fixe.

Après avoir gagné en 1991 le prix du meilleur tableau du “Telstra National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award” - qui la fit connaître dans toute l’Australie - 1997 marque un tournant dans sa carrière. En effet, elle décide d’entamer la narration du « Rêve Femmes-bâton à fouir » légué à elle par son grand-père. Ce Rêve relate un épisode durant lequel les Femmes Ancêtres Napanangka et Napangardi se rassemblèrent (au Temps du Rêve) dans la région de Mina Mina et ramassèrent des bâtons à fouir sortis de la terre, puis partirent vers l’Est dans une procession mystique, chantant et dansant le long des différentes pistes de Rêves qui s’entrecroisaient.

Ce sont ces pérégrinations que Dorothy évoquait dès 2000 avec le thème de “Salt on Mina Mina” : les multiples points blancs qu’elle peint sur des fonds noirs évoquent les marais salés asséchés environnants, mais sont aussi une mosaïque qui cartographie le mouvement des Femmes-Ancêtres comme vu du ciel, on parle alors de « vue satellitaire ».

 

 

Dorothy-NAPANGARDI_Salt-on-Mina-Mina_141405898.jpg

Dorothy Napangardi, "Salt on Mina Mina", acrylique sur toile, 244 x 168 cm, 2007, collection musée des Confluences, Lyon

 

 

 

Stéphane Jacob dirige la galerie Arts d’Australie • Stéphane Jacob. Expert en Art Aborigène, Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du musée des Confluences de Lyon et du livre "La peinture aborigène". Il est signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Repost 0
Published by Art Aborigène Australie - dans Artistes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • Le blog de la galerie Arts d'Australie • Stéphane Jacob, Paris
  • : Stéphane Jacob, diplômé de l'Ecole du Louvre, spécialiste de l'art australien contemporain, Expert C.N.E.S. en art aborigène, a créé en 1996 la galerie Arts d'Australie · Stephane Jacob en France à Paris dans le XVIIe arrondissement.Expert en art aborigène.Membre de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.)Membre du Comité Professionnel des Galeries d'ArtSignataire de la Charte d’éthique australienne Indigenous Art Code / www.artsdaustralie.com
  • Contact

Recherche

Liens